(Presque) Pinéa

Samedi 10 février, je gare la voiture au Col de Porte, le thermomètre affiche -6 degrés, quelques nuages, de la neige fraîche tombé le matin même et une paire de raquette toute neuve. Les éléments semblent réunis pour m’offrir une superbe sortie en condition hivernale.

Je longe la route quelques instants, et rapidement j’ai les pieds dans la neige. J’installe les raquettes et commence une belle grimpette vers les crêtes du Montfromage. Avec le sentier en sous-bois l’ambiance est clairement nordique, et avec les conditions du jour je ne croise pas grand monde.

Après 2,5 Km je retrouve le sentier qui parcours les crêtes, petite pause dans l’ascension avec une section plus vallonnée. Je test la possibilité de courir avec les raquettes, ce n’est pas aussi fluide qu’avec des baskets, mais franchement c’est largement possible et même très agréable.

Mon itinéraire du jour me fait passer au niveau d’un autre sentier, celui que je prendrais au retour, mais dans l’immédiat, je prends la direction de l’objectif du jour, La Pinéa. Je quitte donc la foret et m’attaque à l’ascension du sommet. Les premiers mètres, bien que raide et en devers sont agréable. Le vent, le brouillard et la neige font leurs apparitions, mais je reste enthousiaste, j’aime trop être en montagne, quelques soit les conditions. Je suis une trace de ski de rando ancienne, datant d’avant la derniere chute de neige.

Je suis à 150 mètres du sommet. La trace semble ne pas aller plus loin, mais l’itinéraire à suivre est encore un peu visible, malgré l’énorme quantité de neige. Je fais la trace dans la pente, chaque pas demandant alors plus d’effort que le dernier. Avec le devers, et la quantité de neige, dont une couche fraîche, je trouve la situation un brin dangereuse. La glissade n’est pas envisageable, et une coulée de neige n’est pas exclue. Je vois le sommet, en version estivale il ne faudrait pas plus de 5 minutes pour l’atteindre, mais là, ce jour-là, impossible de continuer sans prendre de risque. C’est donc sans hésiter, sans remord, que je décide de faire demi-tour.

Avant de rejoindre la forêt et de filer en direction du col de porte, un dernier regard sur les pentes de la Pinéa, une photo, fin du spectacle.

Distance totale: 8721 m
Denivelé total positif : 606 m
Durée totale: 02:19:32
Télécharger

Laisser un commentaire