Réhabilitons un vieux sentier sur le Mont Rachais

Le Mont Rachais c’est le spot trail pour tout grenoblois qui se respecte. Les sentiers sont connus de tous, ultra parcouru impossible de s’y perdre ! Et pourtant, en amoureux du Mont Rachais que je suis, j’ai encore découvert avec d’autres, un vieux sentier oublié qui mérite toute notre attention.

Pour qu’un sentier vive, la meilleur des techniques est qu’un maximum de personnes le fréquente. Par la répétition le sentier se stabilise, les plantes ne repoussent pas. Il y aurait bien quelques coups de scie à prévoir, mais le plus simple dans un premier temps est de l’utiliser autant que possible. Le must, un bon sécateur dans le sac histoire de participer efficacement à la restauration de ce superbe itinéraire.

Bon, entrons dans le vif du sujet, il est ou ce sentier ?

Distance totale: 952 m
Denivelé total positif : 180 m
Durée totale: 00:44:00
Télécharger

 

Accéder au sentier depuis le bas

  • Depuis le croisement du Bec du Corbeau (Au-dessus de La Tronche), prendre le sentier qui file vers Bec Aigu. C’est le chemin classique depuis La Tronche pour monter au Mont Rachais.

  • Poursuivre sur ce sentier, est dépasser la courte portion légèrement ravinée depuis cet hiver.

  • Un peu plus loin, sur votre gauche vous trouverez l’embranchement de ce « vieux/nouveau » sentier.

  • Pour faciliter la recherche du début du sentier, quelques indices supplémentaires : Un marquage rouge (j’ignore la signification) et un mini cairn (que je vous invite à agrandir).

 

Accéder au sentier depuis le haut

  • Si vous arrivez du Mont Jalla, avant le chalet de Roche Bise, ne louper pas le début du sentier sur votre droite, peu de temps après le passage en replat. L’indice à chercher est une vielle buche posée à droite du sentier.

Accéder au sentier avec une trace GPS (et Strava)

Bonne ballade à tous sur ce nouveau sentier, n’hésitez pas à partager vos impressions dans les commentaires !

Une réflexion sur “Réhabilitons un vieux sentier sur le Mont Rachais

  1. Hello Yoan, on vient de le tester en descente : il est plutôt bien dégagé, j’ai donné queqlues coups de sécateur pour le principe. C’est surtout au sol que le single a besoin d’être labouré par nos semelles. Manque aussi un coup de tronçonneuse sur un arbre en travers, et éventuellement un aménagement de la partie déversante pour les pieds non avertis…
    Merci pour ton initiative !

Laisser un commentaire